Lifestyle

Cher corps

Aujourd’hui, j’ai envie de te parler et de dire tout ce que j’ai sur le cœur.

Dans un peu moins de 2 mois ça fera 26 ans que toi et moi vivons ensemble et je sais que malheureusement, je ne te ménage pas.

Tu es le mieux placé pour savoir que je suis bien trop sensible, que je peux passé du rire aux larmes en une fraction de secondes. Et tu sais que je vis chaque émotion à 200%.

Je suis également désolée de te faire avaler ces cachets tous les matins pour cette fichue maladie qui fait partie de ma vie. Ainsi que toutes ces prises de sang et ces rendez-vous chez le docteur, malheureusement, je suis impuissante et je n’ai pas le choix de faire face à tout ça et d’essayer de te soigner. Si je pouvais tout arranger d’un coup de baguette magique, je le ferais.

Dans ma tête, les mots sont plus simples et tout est beaucoup moins compliqué que là, face à cette page blanche qui est à peine remplie de quelques mots. J’ai envie de te parler mais mon dieu,  que c’est dur. Je sais que je vais y arriver, il faut juste que je franchise cette fichue barrière qui m’empêche de laisser ces mots se poser délicatement ici.

Même si mon reflet dans le miroir ne me plaît pas, j’ai envie d’apprendre à t’aimer et que l’on avance ensemble vers un avenir meilleur.

Je sais que ça va être compliqué mais je suis certaine que je vais y arriver. J’ai trouvé une grande force en lisant le livre « T’es bonne bébé! » de la belle Juliette Katz, je ne vais pas en parler longuement dans cet article mais je le ferais avec grand plaisir dans un autre.

Alors voilà cher corps, je t’annonce qu’a partir d’aujourd’hui le lundi 17 juin 2019 je vais apprendre à t’aimer. Peut importe si la maladie t’a fais prendre des kilos, joue sur ton humeur, et tout ce qui va avec.

Je vais prendre soin de toi et te bichonner au quotidien, tu verras, j’en suis capable et je ne vais plus te maltraiter comme j’ai pu le faire auparavant. Je sais que je t’ai insulté d’une force inexplicable à cause du jugements des autres et du fait que j’ai souvent été rabaissée.

Je me suis souvent enfin toujours préoccupé du regard des gens pour une simple tenue vestimentaire ou bien même une coupe ou couleur de cheveux. Tu te souviens quand j’avais fait cette couleur rouge ? Je me sentais mal quand les gens me regardaient dans la rue alors que j’aimais beaucoup cette « folie » capillaire. Aujourd’hui, plus aucune folie capillaire, juste ma couleur naturelle alors que j’aimerais beaucoup me faire des petites mèches blondes ou bien j’aimerais avoir des reflets rouge, mais encore une fois, je m’en empêche à cause des autres.

Alors aujourd’hui, STOP le regard et le jugements des autres, surtout quand c’est des gens que je ne connais pas, enfin, même que je les connaisse, je ferais ce que bon me semble. Je suivrais simplement mon cœur je sais que ça ne va pas être simple mais j’en ai envie.

Et je suis sûre que tu m’en seras reconnaissant.

Je commence par te dire merci, merci de supporter toutes ces mésaventures mais tout ça, c’est derrière nous. On fait le point dans 1 mois pour voir comment j’ai fait pour apprendre à t’aimer.

Et toi qui me lis, est-ce que tu aimes ton corps ? Et pourquoi ?

2 commentaires

  • Gaelleft

    Coucou mon petit chat ,
    J’ai lu ton articles , et j’ai envie de te dire que ton article fait chaud au coeur .

    Pour ce qu’il ai de ta question oui j’aime mon corps je m’y sens bien et je vis bien dedans . J’aime prendre soin de moi et mon corps le sport m’aide beaucoup même si je n’ai pas vraiment de souci avec mon corps .

    Bisous bon courage et à dans 1 mois .

    • Mlle-sweetness

      Coucou chat,
      Merci d’avoir pris le temps de me lire et merci pour tes mots ça fait chaud au cœur également ♥
      Tant mieux si tu te sens bien dans ton corps je suis méga contente pour toi.
      Oui dans 1 mois on fait le bilan, j’ai déjà hâte.
      Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *